Café « Zombo » & Un Jour sans Jésus – BD 67

Jérusalem, dimanche de Pâques de l’an 33 après JC. Du mont Golgotha au palais de Ponce Pilate, une rumeur enfle dans toute la ville sainte : le corps du Christ a disparu ! Décidément, même mort, celui-là continue de faire des siennes… Miracle, blague à 2 deniers ou vol crapuleux ? Auquel cas les suspects ne manquent pas : les Zélotes et leur révolution, les Romains sentant le vent tourner, les Marchands du temple et leur trafic de reliques bon marché… Sans parler des apôtres, cette bande de cannibales anthropophages qui se vante d’avoir « mangé le corps du Christ » !

Nicolas Juncker s’empare du mythe le plus célèbre du monde pour écrire un récit choral corrosif, enlevé et hilarant, entre La Vie de Brian pour l’absurde et Kaamelott pour la galerie de personnages farfelus, le langage fleuri et anachronique. Le tout illustré tout en dynamisme par un Chico Pacheco dans la grande tradition de la BD d’humour grand public.

Jérusalem, dimanche de Pâques de l’an 33 après Jésus-Christ. 10h00.

Les recherches ont éloigné les apôtres dans différentes directions : Pierre, Simon et Thaddée dans le camp de Judas le Galiléen, Matthieu et Thomas au palais de Pilate, les deux Jacques dans un commissariat… Ils ignorent encore que les Romains sont arrivés à une conclusion somme toute logique : qui aurait pu mieux voler le corps du Christ que ceux qui se sont vantés à l’envi… d’avoir mangé son corps ?

 

 

 

 

Café Zombo

Soyons honnête, je n’ai jamais accroché sur Loisel et surtout sur son Peter Pan, la faute à l’auteur ou au dessinateur ? Un peu des deux, voir à celle du lecteur. Aussi, cette histoire de Mickey Mouse, dans la plus pure tradition graphique des Syllies symphonies est une vrai grande et bonne surprise pour moi.

1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux… Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies !

C’est l’événement BD de l’année : pour la première fois depuis Peter Pan, Loisel revient au scénario, dessin et couleurs ! Et pour ce grand retour, l’artiste s’offre un rêve : livrer son hommage au Mickey de Floyd Gottfredson des années 1930 dont il est un fan absolu. Faisant le choix du format « à l’italienne », l’auteur retrouve ainsi l’esprit des strips horizontaux caractéristiques de l’époque. Il livre une aventure rythmée et pleine d’humour où, comme souvent chez lui, les péripéties de ses personnages et la fausse légèreté du récit sont un prétexte pour aborder des thématiques profondes. Qui aurait imaginé Mickey traverser la crise de l’emploi dans l’Amérique post-1929, subissant les dérives du capitalisme et l’aliénation des masses laborieuses ?!

Café Zombo est un ouvrage somptueux et hors-norme, tant par la forme que par le fond, dans lequel Loisel rappelle l’étendue de son génie graphique – son sens du détail, son encrage à nul autre pareil et le dynamisme de sa mise en scène – et réussit l’exploit de rendre un hommage à la fois respectueux et intimement personnel.

Et voilà, tout est dit et tout est vrai dans ce qui est dit ! Une réussite dans cette année pléthorique en BD ( comme dans le reste de l’édition d’ailleurs)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s