Au Bout du Fleuve & Ce qu’il faut de Terre à l’Homme – BD 66

ce-quil-faut-de-terre-a-lhomme-tome-0-ce-quil-faut-de-terre-a-lhomme Ce qu’il faut de terre à l’homme

Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n’est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, Pacôme se sent à l’étroit. « Si seulement j’avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux. » Un appétit, tant pour les terres que pour ce qu’elles rapportent, qui va aller grandissant. D’après une nouvelle de Léon Tolstoï.

Si j’ai toujours eu du mal à accrocher avec martin Veyron et son personnage d’obsédé, ici rien de tel. C’est avec une certaine maestria qu’il traite cette nouvelle dont la conclusion reste plus que jamais d’actualité plus d’un siècle après.

 

au-bout-du-fleuveAu bout du fleuve

Récit envoûtant se déroulant au Bénin et au Nigéria, personnages plus vrais que nature, paysages somptueux et noirs, pour son premier livre en tant qu’auteur complet, Jean-Denis Pendanx réussit un coup de maître ! A travers le destin du jeune Kémi, à la recherche de son jumeau disparu, c’est à une quête personnelle, magnifique et tourmentée, qu’il nous convie.

Depuis la mort de son père, Kémi a lâché les études et repris la vente de carburant. Malheureusement, il n’arrive pas à joindre les deux bouts et les dettes s’accumulent, malgré l’aide d’Omer, son copain en fauteuil. Le jeune garçon va devoir trouver un moyen supplémentaire de s’en sortir, tant pis si cela s’avère dangereux. Si seulement Yao, son jumeau, était encore près de lui…

Jean-Denis Pendanx est un amoureux de l’Afrique. Plusieurs séjours sur ce continent, à titre privé ou professionnel, lui ont permis de découvrir certaines régions : leurs charmes comme leurs mystères, les populations et leurs difficultés comme le folklore, les croyances ou les modes de vie. Se basant sur un séjour à Cotonou (la plus grande ville du Bénin, située à son extrême sud, coincée entre le Lac Nokoué et le Golfe de Guinée), il imagine une quête fraternelle mais aussi intimiste longue de plus de 750 kilomètres.

Que ce soit pour l’histoire et la quête philosophique qui en découle ou bien pour la qualité des illustrations, un ouvrage que beaucoup de bibliothèques doivent avoir dans leurs fonds BD.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s