L’Or et le Sang & Votez le Teckel – BD 65

lor-et-le-sang-integraleIl était une fois… la guerre du Rif
Dans les tranchées de la Grande Guerre, un officier aristocrate et un soldat corse scellent un pacte. S’ils s’en sortent vivants, Calixte de Prampéand et Léon Matilo prendront la mer et deviendront pirates… Malgré eux, ils embrasseront le destin des révoltés du Rif dans une guerre coloniale contre la France et l’Espagne.
Entre L’Homme qui voulut être roi et Lawrence d’Arabie, L’Or et le sang est une formidable saga d’aventure, de guerre, de pouvoir et de trahison…
Mais par-dessus tout, une émouvante histoire d’amitié entre deux personnages que tout oppose.

Signée Fabien Nury, Maurin Defrance, Merwan et Fabien Bedouel, on trouve un véritable souffle épique, c’est Joseph Peyré , Frison Roche et  Pierre Benoit réunis.

Si on savait encore faire sans ajouter d’effets spéciaux, on aurait ici un magnifique film avec Gabin et Fresnay.Une histoire qui ne peut que finir mal, mais avec du panache que diable !

 

 

le-teckel-votez-le-teckelC’était Mieux Maintenant !

Voilà un slogan qui vaut son pesant de cacahuètes. Troisième tome des aventures de Guy Farkas ex visiteur médical.

En fêtant la naissance de son enfant dans un bar, Antoine, spin doctor d’une agence de conseil, entend un client déclamer un mélange de Rimbaud et de politique. Julien a alors l’idée d’utiliser cet énergumène, qui n’est autre que Guy Farkas, ex-VRP et héros des tomes précédents, comme candidat à la Présidentielles afin de booster la popularité de son propre client dans sa course à l’Elysée. Pour l’accompagner, Aicha, désignée comme sa conseillère, et Garance, la nouvelle community manager. Elles et Guy vont mener la campagne tambour battant.

Après le monde pharmaceutique, c’est au tour de la politique française d’être caricaturée en poussant le bouchon toujours plus loin. Guy Farkas, surnommé Le Teckel, est maintenant candidat à la fonction suprême. Dépeignant une grande gueule aux allures assurées mais aux notions farfelues voire inexistantes, les auteurs se servent du protagoniste pour critiquer l’ensemble des acteurs de la République. En effet, peu importe que les idées et les connaissances de Farkas soient aux abonnés absents, son impétuosité et son aplomb suffisent à le faire gagner en popularité. Le sujet est ardu mais abordé avec tact et humour. Sans verser dans l’extrême, Hervé Bourhis, seul auteur des premiers opus, dresse une satire dure et hilarante, qui fait sourire autant que réfléchir.

Pour ce troisième tome, le scénariste est rejoint par Grégory Mardon dont la patte se marie très bien avec l’esprit de la satire. Se démarquant des albums précédents, le dessinateur propose un style graphique plus propre, plus malicieux. Il réussit toutefois à garder le côté expressif des protagonistes, pour donner toute la force aux caricatures.

Votez le Teckel est un concentré de bonne humeur. Sorte de grand délire sur la politique, il enchaîne les situations cocasses et les apparitions de personnages réels du gouvernement français. Tout est réuni pour faire rire : que les auteurs y parviennent, c’est bien l’essentiel. (S Mougel)

Ça, c’était écrit avant notre élection, et plus j’y regarde, plus j’ai l’impression que Bourhis avait des infos sur le nouveau président et la manière dont on peut fabriquer un candidat…..

Publicités

2 réactions sur “L’Or et le Sang & Votez le Teckel – BD 65

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s