Un CertainM.Piekielny – F H Désérable

Cette année sera t’elle mon année Romain Gary ?

Depuis longtemps je tourne autour, biographie romancée ou romancée, ouvrage autour de… mais attention, je n’ai jamais rien lu de lui. Ma Pal, mais peut on encore appeler cela comme ça vu le nombre pléthorique d’ouvrages qui l’abondent, ma Pal donc possède pourtant les racines du ciel et la promesse de l’aube.

Depuis longtemps je me suis fait une image idyllique de l’homme, héros de la résistance, écrivain ambassadeur dans la grande lignée de ce que peut proposer la France, écrivain au double Goncourt qui les avaient tous berné. Franchement, des comme lui il n’y en a pas beaucoup dans l’Histoire.

Aussi, le résumé de l’ouvrage avant sa parution m’avait mis l’eau à la bouche. L’auteur, nommons le FHD, se met en scène dans la recherche d’un personnage de la promesse de l’aube. « »Quand tu rencontrera de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny… »
Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à « une souris triste », Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s’en est toujours acquitté : « Des estrades de l’ONU à l’Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l’Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n’ai jamais manqué de mentionner l’existence du petit homme »

Notre auteur, donc, décide puisque Gary lui à sauvé son Bac, de partir sur les traces de ce M.Piekielny. Comme dans sa vie de hockeyeur, FHD se voit aller en Lituanie, suite à une péripétie, il est retenu sur place et décide donc d’enquêter.De l’état civil, aux potentielles personnes qui auraient pu le connaître, notre auteur ne ménage pas sa peine.Et c’est ainsi qu’advient la cruelle vérité, ce Piekielny n’avait jamais existé ailleurs que dans la promesse.

Alors, mon Romouchka, qu’aurais-tu répondu ? Tu t’en serais sorti, comme toujours, par une pirouette, tu m’aurais dit que l’important c’est d’y croire, et que d’ailleurs j’y avais cru, tu m’aurais dit que c’est ça, la littérature, l’irruption de la fiction dans le réel, et parodiant la bonne vieille parade de Boris Vian tu m’aurais dit mais voyons, mon cher F-H, cette scène est vraie, puisque je l’ai inventé.

Gary, qu’est ce qui est vrai, qu’est ce qui est mensonge dans ce que tu nous as dit de toi. Ta mère très présente, ce père nié au profit d’un père plus glamour, acteur de cinéma.Finalement, Gary garde encore une aura de mystère et c’est très bien ainsi.

Ce livre concourt à plusieurs prix.Sera-t- il ,comme souvent les premiers nommés, sorti à la fin, ou bien passera-t-il les sélections pour être le premier d’entre eux ? Si cela ne tenait qu’à moi, de par son style et son approche grand public ( rien de péjoratif) je lui accorderai volontiers l’un d’entre eux.

Publicités

4 réactions sur “Un CertainM.Piekielny – F H Désérable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s