Le Château de ma Mère & Intégrale Lucien vol2 – BD 63

lucien-integrale

Lucien intégrale vol 2

L’ennui quand on a déjà numéroté ses chroniques, c’est que l’on ne se retrouve pas forcément raccord avec les dates de sortie, surtout en ces temps de  rentrée littéraire. En même temps, il s’agit ici à tous les sens du terme de réviser ses classiques.

Dans un premier temps, retour sur la grande époque, celle de la jeunesse.

Après des années d’histoires courtes, Margerin emmène Lucien, Ricky et Gillou dans des aventures de plus en plus longues. La campagne, les rassemblements de motards, l’Amérique… c’est tout un portrait d’une génération nourrie au rock n’roll et à la moto, en décalage avec la société des années 1990 qui défi le sous nos yeux, toujours avec beaucoup de tendresse… et d’humour ! Nos amis grandissent, cherchent un travail, s’installent dans un pavillon de banlieue… et rêvent de fonder une famille ?

Ce second tome regroupe « Lucien se met au vert, lulu s’maque, Ricky chez les ricains, Week end motard ». J’avoue qu’en tant que non motard, cette derniere aventure m’a fait sourire, mais justement je l’ai trouvé trop longue. Mais ça sent toujours le vécu et j’avais une curieuse impression qu’on regardait par dessus mon épaule quand j’étais au bahut.

le-chateau-de-ma-mereLe Chateau de ma mère

Dans un deuxième temps, retour en enfance. Celle qui sent bon la lavande et les grandes vacances. Celles où l’on n’entendait pas une voix unique nous disant qu’elles sont trop longues alors qu’elles diminuent chaque année. Celles où deux mois faisaient au minimum soixante jours et non quarante cinq. Celle où il y avait une odeur de poussière et d’encre.

La fin de l’été est un drame pour le petit Marcel Pagnol, obligé d’abandonner ses chères collines. Mais la famille monte dorénavant chaque samedi à La Bastide Neuve. Un matin, lors d’une partie de chasse dans la garrigue, Marcel fait la rencontre d’un jeune paysan, Lili des Bellons. Une nouvelle aventure s’offre à lui : celle de l’amitié. Pittoresque et truculent, voici après La Gloire de mon père, le deuxième tome des « Souvenirs d’enfance » de Pagnol.

Pagnol a beaucoup inventé, mais avec un tel talent que nous sommes toujours persuadé de cette enfance merveilleuse. Ici les inquiétudes d’une mère, l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, et puis l’amitié, celle dont on comprendra plus tard qu’elle était aussi une histoire d’amour qui finit mal.( pour mémoire, Lili ne reviendra pas de la guerre).

Une fois de plus le travail du scénariste et les graphismes prouve que l’on peut réaliser une transcription en BD sans être dans le didactique au dessin académique. J’aime beaucoup le trait rond de cette série et vivement le temps des secrets.

Publicités

2 réactions sur “Le Château de ma Mère & Intégrale Lucien vol2 – BD 63

  1. Ah Lucien, sa banane et ses potes!
    Sinon, les vacances scolaires, encore en 1982 et après, ça faisait de fin juin (on n’entamait pas juillet) jusqu’à mi septembre grosso modo. Bon, y’avait pas deux semaines en novembre. Mais chut, on est entre profs, faut pas trop le dire tout haut. ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s