Les Beaux Etés – Lafebre et Zidrou BD 50

Cap au sud ! Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés » ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !

Moi cela me rappelle l’ami8 et la nationale 20. Pour d’autres, la nationale 7 vers le sud.Un moment de bonheur, une tranche de vie un brin nostalgique comme sait si bien le faire Zidrou.Si ce n’est que ces belges ont un petit grain de folie purement belge…..Mais c’est tres plaisant

Calanque (La)Dans ce deuxième tome des Beaux Étés, Zidrou et Lafebre remontent le temps : les Faldérault et leur 4L rouge ont quatre ans de moins. 1969, cap au Sud ! Le Sud, certes, mais le voyage sur les petites routes a aussi toute son importance : le dernier café avec Pépé Buelo avant le départ, le champagne pour les 100 000 km de Mam’zelle Estérel, les pauses pipi, les pique-niques, le camping… avant de rejoindre les calanques paradisiaques de la Méditerranée ! Des moments précieux pour lesquels il est bon de prendre son temps…

Passé le temps de l’interrogation sur ce retour en arrière que mon esprit cartésien réprouve, on se replonge dans un nouveau départ en vacances, avec moins de bizarrerie ( moi le copain invisible pour toute la famille ne m’avait pas convaincu.) mais aussi un coin de paradis comme on ne peut plus s’en procurer. Entre l’avènement d’un tourisme sans arrêt plus exigeant et d’une privatisation permanente de ce qui est gratuit, il est difficile de partir ainsi à l’aventure. Mais attention, ce n’est pas impossible si vous voulez camper en sauvage sans chercher des activités top game mais une bonne baignade, un livre et de quoi manger.

Juste un reproche sur la réutilisation d’éléments qui font carrément redite comme les planches non terminées.Mais en même temps cela permet justement de lire ces tomes dans un ordre indifférent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s