La Malédiction Grimm – Polly Shulman

La malédiction GrimmPour ceux à qui cela semblerait bizarre, je n’ai jamais réussi à terminer le premier Harry Potter. Il me tombait sans arret des mains, probleme de style plus que de thèmatique car je n’ai rien contre les sorciers.( j’ai vu les films tout de même comme ça je peux en parler).

Comme souvent aujourd’hui, le livre jeunesse ou ado prends des airs de pavé.Avec le risque de faire fuir un certain nombre de potentiels lecteurs qui préfèrent la finesse de leurs écrans.Et pourtant, ils passeraient à côté d’un ouvrage assez bien bâti.

Elizabeth peine à s’intégrer dans son lycée. Alors, quand son professeur d’histoire lui propose un petit job dans une bibliothèque elle se dit que ce sera l’occasion de faire des rencontres. Après un entretien pour le moins étrange, la voilà engagée. Elle s’aperçoit aussitôt que le Dépôt n’est pas une bibliothèque ordinaire : pas un seul livre à l’horizon, uniquement des objets. Mais surtout, un mystère plane au sujet d’une collection située au sous-sol et dont personne n’accepte de lui parler : la Collection Grimm.

Elle abrite des objets de contes de fées – les bottes de sept lieues, le miroir de Blanche-Neige… Quelques-uns disparaissent, et un étrange oiseau géant rôde autour… Quel secret cache cette Collection Grimm qui semble déchaîner les passions ?

On retrouve les ressorts traditionnels, mechants et bons, quete de soit, orphelins et bon samaritains, du mystère puisque dans la bibliothèque où travaille Elizabeth, le mystère plane autour de la collection Grimm, située au sous-sol. Elle abrite des objets de contes de fées, comme les bottes de sept lieues ou le miroir magique de la belle-mère de Blanche Neige…. Un conte qui s’appuie sur les contes relevés par les freres Grimm et nous entraine dans un mode de magie où curieusement une paire de bottes disparaît et réapparaît, des objets semblent animés d’une vie propre…  Mais ce n’est pas tout : les gens peuvent les louer, à leurs risques et périls. Car la magie est parfois dangereuse, et le genre de caution que doit laisser l’emprunter est assez insolite….

 

Bien sûr un peu de culture générale peut etre utile pour aborder ce genre d’ouvrage avec ses references mutiples. Mais les clées sont là et je me suis laissé prendre facilement à cette histoire dans les histoires. Pour la peine, j’ai même acheté la suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s