Sade à Acapulco – Olivier Saison

Sade à Acapulco #2Et si le marquis n’était pas mort à Charenton ? Que serait il devenu ?

A partir de ce postulat, Olivier Saison nous embarque pour la nouvelle Espagne. Exilé sous les tropiques, le vieux Sade, devenu libraire, traîne sa mélancolie dans la moiteur. Les femmes continuent de croiser sa route. A certaines heures, il se fait conteur et lecteur pour soulager la misère de la folie ou l’approche de la mort.

Deux femmes se partagent sa proximité. L’une indigène, l’autre , européenne récemment arrivée. L’une profitant du secret de Sade, l’autre tentant de le percer à jour. Et puis il y a ce crane. Avec cet élément commun aux dernières histoires sur Sade, j’ai immédiatement repensé au livre de Jacques Chessex.

Mais là n’est pas l’essentiel. C’est une fantasmagorie prenante. Un récit dont le style est ciselé. Un récit ,qui pour le coup, est envoutant.

A Accapulco, chacun va son pas, et cependant parvient à marcher. Un bâton peut aider, aussi convenablement qu’il peut battre.

La verge du monde ne serait rien sans un vent pour la courber.

La grille fleurie de la mission approche et avec elle, les mains qui, sortant de leur linceuls en haillons, se tendent pour quémander. Je n’ai rien sur moi sinon quelques piécettes à leur donner. Tant pis pour eux, ils souffriront plus longtemps.

Passé l’entrée, puis la guérite sinistre de la mère supérieure, où, comme à un comptoir de douane, chaque ouvrage est coché, ouvert, vérifié, je commence déjà à entendre les cris d’impatience descendre des étages. Ils sont ma Terre, et je suis leur Lune. Mon vent, et moi leur roseau.

Leur Sade à Accapulco.

Magnifiquement à mon gout…

Publicités

2 réactions sur “Sade à Acapulco – Olivier Saison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s