PdCp 13 – Le Merydien

- Toulouse-LautrecToulouse-Lautrec : Panneaux pour la Baraque de la Goulue Dumont & Bleys

À la fin du XIXe siècle, Montmartre est un quartier interlope. Un quartier où les bourgeoises viennent s’encanailler auprès des voyous et des filles de mauvaise vie ; où les vols et les bagarres sont fréquents, alors que la police des mœurs fait des descentes régulières dans les établissements mal famés. C’est là, dans les salles enfumées des bals, que toulouselautrec gagne sa réputation de peintre du vice et des bas-fonds… Mais au début de l’année 1895, une sordide affaire secoue le milieu de la nuit montmartroise : des jeunes femmes de bonne famille disparaissent, sans témoins… Très vite, les soupçons se concentrent sur l’entourage de toulouselautrec, que les mœurs peuvent facilement impliquer dans un rapt. Des individus qui figurent tous sur les tableaux du peintre, où les silhouettes des récentes disparues semblent se dessiner en arrière-plan…

Après avoir vu dernièrement le film Taken, je ne peux que m’intriguer sur la similitude de l’histoire , y compris dans les détails comme l’enferment sur un bateau sur la Seine. Quand à Lautrec, il ne fait vraiment que passer et le raccrochement à l’esprit de cette nouvelle collection ne m’est pas apparu au premier abord. Déjà le sous titre Panneaux pour la Baraque de la Goulue n’apparait nulle part dans le livre hormis en tout petit sur la quatrième de couverture..

Dommage parce que sinon, je l’ai lu d’une traite, mais je n’ai pas appris grand chose sur les grands peintres et en l’occurrence sur Lautrec.

Jan Van EyckJan Van Eyck : Le Retable de l’Agneau mystique – Johanides et Hé

Gand, le 14 septembre 1426. Hubert Van Eyck décède prématurément alors qu’il travaillait sur le Retable de l’Agneau mystique, une pièce destinée à l’église Saint-Jean. Ce travail inachevé met son commanditaire, le marchand Joost Vijdt, dans l’embarras. Mais Van Eyck avait un frère, qu’il avait initié à la peinture, et qui pourrait bien être en mesure de terminer l’œuvre…

La mort soudaine de son frère pousse Jan Van Eyck, alors au service du duc de Bourgogne comme peintre et émissaire secret, à s’interroger sur le sens de sa propre vie. Il se demande s’il ne ferait pas mieux de retourner à ses pinceaux. Magnanime, son maître l’autorise à terminer le retable, à l’aide d’un nouveau procédé pictural tenu secret, s’il accepte une dernière mission diplomatique pour Constantinople. C’est justement au cours de ce voyage que Jan Van Eyck va trouver l’inspiration et les modèles pour achever l’œuvre de son frère…

Et la lumiere fut ! J’ai appris plein de chose sur le role d’un peintre espion et emissaire royal. Sur les secrets de la peinture à l’huile.

GoyaGoya : Saturne dévorant ses enfants – Olivier Bleys et Benjamin Bozonnet

Début 1819, Francisco de Goya, atteint de surdité, emménage dans une nouvelle propriété, la Quinta Del Sordo, en compagnie de l’un de ses modèles, Leocadia Weiss, et de sa fille, Rosario. Au premier abord terrifiée par le vieux peintre et la noirceur de ses tableaux, la jeune fille demeure fascinée par sa capacité à engendrer des univers entiers à la seule force de ses pinceaux. De son côté, Goya s’émerveille de la vitalité de l’enfant qui lui permet de surmonter sa solitude et sa mélancolie. Une véritable complicité s’installe entre ces deux êtres que tout oppose… Mais, peu à peu, Rosario s’étiole, se dessèche. Goya la croit alors atteinte du désespoir qui le ronge. Il s’accuse de l’avoir contaminée. Le tableau Saturne dévorant l’un de ses enfants est peint sous cette influence…

Bon, il est pas sympa ce Goya, surtout avec les femmes. Un certain manque d’empathie mais une veritable ambiance dans ce troisieme ouvrage de la collection.

Finalement, je me prends au jeu et j’attends avec impatience les prochains tomes pour élever ma culture artistique. Le petit livret didactique en fin d’ouvrage est assez bien fichu et pas indigeste.Une collection moins scolaire qu’il n’y parait. La pédagogie ne l’a pas emporté et c’est tant mieux. On échappe ainsi à l’Histoire des peintres fait par un ensemble de tacherons plus ou moins talentueux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s