Goat Mountain – David Vann

Goat Mountain

Nous y voilà, ça devait arriver, la magie ne fonctionne plus !

Au point que je me suis dit que le traducteur avait du être changé. Que nenni ! Après vérification, il s’agit toujours de la même traductrice depuis l’origine.

Alors quoi ? Après avoir tuer le fils, la mère, la famille féminine, je me suis dit après quelques pages : ça y est, il va tuer le père !

Loupé, se sera sans doute pour la prochaine fois. Comme je ne veux pas gâcher votre lecture, je vous laisse deviner qui va disparaitre.

Fan de la première heure, j’avoue ne pas encore avoir compris comment le style ici employé a pu me rendre cette lecture si pénible ( quinze jours tout de même!) Peut être ces exergues à la bible si américano-américain qui pour un athée pur souche me hérisse le poil. Mais l’écriture me semble surtout très hachée. Les phrases manquant parfois de forme donnant immédiatement la sensation d’un manque.

Bon, il me reste un poche sorti en même temps, mais je sens qu’il va bonifier dans la Pal pendant un certain temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s