Je suis la Marquise de Carabas – Lucile Bordes

Je suis la marquise de CarabasSait-on jamais tout de ses proches? Une jeune femme traque les indices discordants dans la biographie lisse de son grand-père, un instituteur au soir de sa vie. Remontant la piste d’un piano silencieux et de vieilles partitions de films muets, elle exhume un passé familial insoupçonné, celui d’une célèbre dynastie de marionnettistes forains. La voici dépositaire du monde féerique du Grand Théâtre Pitou. Auguste, un garçon épicier fasciné par les saltimbanques, l’a fondé en 1850. Son fils Émile, virtuose du trucage et de la mise en scène, a fait sa gloire. La troisième génération, lassée d’une vie nomade, a tenté l’aventure du cinéma. Mais au final, pour la narratrice et son grand-père, dernier Pitou au bout de la route après cent cinquante ans, ce sont toujours les marionnettes qui tirent les ficelles.
En privilégiant l’ellipse sur la précision historique, Lucile Bordes brosse dans ce roman plein de fantaisie le parcours d’une famille hors du commun, la sie
nne.

Un très beau récit où l’on se plonge aisément, imaginant les marionnettes, leur emprise sur celui qui croit les manipuler. Cette aventure qui commence comme un sans famille avec ses bohémiens , ce Pitou si imaginatif sorte de Cauber de la marionnette qui n’hésite pas à monter dans la durée les écrits de Jules Verne et l’intégralité des pièces de Molière. Cet homme pour qui Guignol n’est qu’un amusement puéril .Cette aventure qui continue avec le cinéma du muet jusqu’à l’arrivée massive de la télévision est un vrai plaisir de lecture. Cette quête sur les origines, ce grand secret qui se résume à un simple papier contemplé régulièrement à la banque, comme une carte au trésor qui n’est que le reflet d’un age d’or perdu.

Tout ça pour finir instituteur ! Le rêve de l’arrière grand mère réalisé, mais qui finalement scellera le destin d’une dynastie foraine. Un peu comme pour beaucoup aujourd’hui. Un monde va s’écrouler et il ne restera plus qu’à contempler les débris fumants appelés par les vœux de tout un tas d’imbéciles ou de corrompus.

Paru en poche, ce livre est vraiment un plaisir à la hauteur de ce que j’espérai par ce titre fleurant bon le conte traditionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s