La Disparition de Jim Sullivan – Tanguy Viel

La disparition de Jim SullivanAyant eu de bonnes critiques, je me suis laissé prendre par ce roman américain qui oscille entre ode et ironie.

Du jour où j’ai décidé d’écrire un roman américain, il fut très vite clair que beaucoup de choses se passeraient à Detroit, Michigan, au volant d’une vieille Dodge, sur les rives des grands lacs. Il fut clair aussi que le personnage principal s’appellerait Dwayne Koster, qu’il enseignerait à l’université, qu’il aurait cinquante ans, qu’il serait divorcé et que Susan, son ex-femme, aurait pour amant un type qu’il détestait.

Le procédé à la longue de mise en regard par l’auteur pour présenter l’histoire en nous disant qu’il aurait pu écrire mais que …en le faisant pour progresser dans son intrigue, peut finir par lasser ! Heureusement, le roman est court et assez malin pour relancer l’intérêt du lecteur en permanence.

Cela m’a rappelé une phrase dans une chanson de HF Thiefaine  » comme dans un film américain » qui finalement est comme dans un film français.

On imagine bien les plans séquences, les travelings etc… Bref, au moment où les romanciers américains sont très en vogue, le livre de Tanguy Viel réussit son pari de faire un roman américain vu par un auteur français !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s