En Moins Bien – Arnaud Le Guilcher

En moins bienEn fait, il précède Pas mieux du même auteur et est donc le début de l’histoire.

Pas de panique, il n’y a aucune raison de lire celui ci en premier pour suivre. Quinze ans séparent les deux opus . Il n’y a ni unité de lieu, ni unité de temps. Juste unité de déjantage !

Est ce le fait d’avoir déjà pratiqué l’auteur ? Mais j’ai pris un peu moins de plaisir à ce en moins bien qui du coup m’a bien semblé l’etre… moins bien.

Autant le style « mes aventures de Charybde en Scylla » m’a vite remis dans le tempo, autant l’histoire de ce type tournant près de sa dune m’a laissé un certain malaise.

Évidemment, je présuppose qu’il s’agit d’une critique à peine voilé du voyeurisme de l’être humain et des médias, mais il y à un petit truc qui m’a gêné. Sans doute les enfants.

Attention, ne boudons pas le plaisir, c’est très drôle, déjanté. On est régulièrement pris à parti.D’ailleurs, un petit extrait pour tempérer ce que j’ai dis plus haut.

      Ma mère était belle.Mon père avait raté le coche, j’aurais pu être beau.Pas beau et intelligent. Non, faut pas charrier, mais au moins présentable…Le jour de la giclée fatidique, il a du penser à une vieille tante moustachue, et pan, un spermatozoïde blindé de gênes de thon a conquis le saint Graal. Bilan des courses : ma gueule. Merci du cadeau.

     Finalement, faut le lire, même si c’est moins bien…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s