La Centrale – Elisabeth Filhol

La CentraleCourt il est vrai, ce texte est d’actualité au moment où le monde après la catastrophe du Japon s’interroge à nouveau sur l’avenir du nucléaire civil ( ne rêvons pas les militaires se sont auto exclus du débat et aucun parti ne semble vouloir qu’ils y participent )

Nous suivons donc le parcours d’un ouvrier itinérant, une sorte d’intermittent du nucléaire, dont le role est d’effectuer l’entretien qui naguere était le travail de notre électricien national.

Peu de formation, vite mis sur la touche, et puis un chantier fini, on enchaîne sur le suivant, drôle de tour de France…

Pour ceux qui lise le Canard Enchainé régulièrement, il n’y a pas d’informations nouvelles.

En revanche il y a un style d’écriture, qui m’a rappelé Maylis de Kerangal et son « naissance d’un pont« , les écarts de langage en moins. Ou devrais je dire les tics de vocabulaire en moins. Cette forme de détachement, qui fait qu’on ne sait pas toujours qui parle, Loic ou son copain ? Un narrateur externe ? Des phrases courtes.

Bref, je reste mitigé mais pour une prise de conscience, et un respect des travailleurs itinérants qui n’ont pas tous choisis, son format court reste un atout et une piqure de rappel ne fait jamais de mal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s