L’épouvantail – Michael Connelly

L'épouvantailJack McEvoy le reporter du « Poète » est de retour. En ces temps de dégraissage dans la presse, alors que les grands titres passent de mains en mains au sein de groupe financiers cherchant la rentabilité, McEvoy est l’avant dernier de la charrette. Lui le grand reporter, celui qui fit tomber le poète, est prié de faire ses bagages. Trop cher !

Mais juste avant d’emballer ses affaires, il faut en plus former son remplaçant, ici une jeune femme du nom d’Angela et répondre au téléphone.

Au bout du fil, la mère d’un garçon qui vient de tomber pour meurtre et qui accuse la presse d’en rajouter surtout si ils sont noirs et vivent à Rodia gardens. Afin de se donner bonne conscience, il décide de voir de quoi il retourne et s’aperçoit rapidement que le jeune garçon est innocent. Le Pulitzer frappe à la porte; bel éclat pour finir une carrière.Surtout que la mise en relation avec un autre crime au même scénario entrouvre d’autres perspectives.

Malheureusement, rien ne se passe comme le voudrait Jack. Il se fait manipuler par son journal et surtout, l’agent Rachel Walling réapparait dans le paysage.

Même si il se ballade du coté des nouvelles technologies et les dangers de stocker en toute confiance des données sur serveurs, même si l’agent Walling perd et retrouve du travail, même si Mc Evoy nous parle du ghetto de south L.A, même si le livre se lit très bien, il y a un je ne sais quoi de redite, de déjà vu !

D’accord ça m’apprendra à les avoir tous lu les bouquins de Connelly, mais, je suis un peu déçu. Le bandeau reprend la flatterie du Canard Enchaîné, la quatrième de couverture  celle du Parisien, mais moi je n’y touve pas mon compte. Bien sur que je l’ai lu d’une traite ou presque, mais aucun rebondissement, aucune fausse piste pour m’accrocher. Un bon Connelly soit, mais pour quelqu’un qui découvrirait l’auteur, parce que pour les autres, on a un peu le sentiment de redite et de facilité.

A l’heure ou le cinéma nous sort la Défense lincoln sur les écrans, c’est plus sur ce dernier que je retournerai pour faire des compliments.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s