Eternalis – Raymond Khoury

EternalisAllez, un petit thriller pour les vacances !

Une archéologue spécialiste du Liban est enlevée sous les yeux de sa fille en mission.

Un peu auparavant, en Irak, l’armée américaine découvre un charnier dans un bunker sous terrain.

Quel rapport entre les deux évènement ?

Il s’agit d’un ouroboros, le serpent qui se mord la queue sur la couverture de l’ouvrage. Ce symbole est millénaire, et les documents qui le mentionnent se rapportent à la notion de vie éternelle.

Afin de retrouver sa mère, la jeune généticienne, fait alliance avec un agent de la CIA, qui n’est pas là par hasard. Sans compter la présence d’un homme qui semble en savoir très long.

Agréable à lire, Raymond Khoury revisite le thème de l’immortalité. Reprenant le personnage du célèbre comte de Saint Germain, mélangeant l’alchimie moderne à la réalité historique, transformant un personnage en Mengele moderne, le tout dans les paysages du Liban et de la Syrie.

Tout ce qui concerne le Moyent-Orient dont est issu l’auteur, notamment la poursuite dans Beyrouth sonne juste. On sent un amour pour son pays. Quand à l’histoire en elle même, rien de bien original ni de transcendant, mais il évite les invraisemblances dans lesquels d’autres auteurs du genre tombent parfois.

Un roman de vacances donc.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s