Une Histoire des Parents d’écrivains – Anne Boquel et Etienne Kern

Une histoire des parents d'écrivains - De Balzac à Marguerite Duras

Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin..

Je ne vous ferais pas l’injure de devoir retrouver l’auteur de cette phrase mise en exergue de cet ouvrage.

Après avoir lu dans cette collection une histoire politique de la littérature dont je gardais un souvenir mitigé, je me suis lancé dans cette histoire des relations parents / enfants écrivain avec une légère appréhension.

Mais que nenni ! Le ton est bien plus alerte, et illustré de nombreux exemples.

Qu’il s’agisse de vouloir protéger le nom de la famille, la réputation , de vouloir s’immiscer dans l’oeuvre ou bien au contraire ne jamais en entendre parler; ce livre passe en revue un panel assez large de nos plus célèbres écrivains du dix neuvième siècle jusqu’aux années soixante.De Balzac à marguerite Duras.

Un ouvrage à conseiller pour comprendre qu’il n’y a pas d’écrivain sans raison. Qu’ils soient approuvés, aidés, ou au contraire dénigrés, rabaissés, les écrivains ont toujours su se rappeler, mettre en scène leur enfance ou leur entourage.

D’un Jules Renard, dont l’image de sa mère dans poil de carotte est assez fidèle à la réalité à un Maupassant toujours encouragé, ce livre donne envie de lire ou relire ces grands noms de la littérature. Et c’est déjà beaucoup !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s