Raclée de Verts – Caryl Ferey

Raclée de Verts !Revoici Caryl Ferey dans un texte court qui n’est pas vraiment un polar, mais plutôt un roman noir paru en 2007.

C’est le grand mélange entre Bret Easton Ellis et… Caryl Ferey.

Les verts, ce sont les stéphanois . Vous savez, ceux de Platini, Rocheteau et tous les autres.

Le narrateur va , accompagné de son fidèle Janvion, un vieux chien crouteux, suivre son macabre chemin tout émoustillé par la remontée de son club fétiche en première division. A chaque match, survient une envie irrépressible qui se solde par la mort d’un être sans défense que le narrateur assimile à un des tourmenteurs du club du passé. D’ailleurs les clichés de supporters sont en première ligne. Ah, ce match avec les poteaux carrés !!!

Point besoin d’être fan de foot pour suivre, mais il faut s’accrocher quand a l’éthique du personnage. Surtout que petit à petit, les drames vont aussi le frapper personnellement. Passe encore qu’il ai perdu l’odorat, cela s’avère même plutôt pratique, comme ça il ne sent plus l’odeur de ses pieds, mais doucement, à chaque nouveau meurtre, il perd un des ses sens. Dieu voudrait il l’éprouver ?

Pour le savoir, je vous invite à lire cette raclée de verts qui n’est pas fait du bois dont on se chauffe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s