Vivre en Afrique – Alain Thuillier

« Depuis trois ans, mon père avait opté pour une expatriation, par l’intermédiaire de la SNCF (chemins de fer français) qui possédait une filière au Gabon, en plein cœur de l’Afrique centrale. Le rôle de cette dernière était de fabriquer les traverses utiles à des installations de rails. Quoi de mieux que d’aller chercher le bois qu’il faut pour ces traverses en plein cœur de l’Afrique centrale! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s