Un Américain en Picardie – Ted Stanger

Un Américain en Picardie - Sacrés Français, le roman !La 4ème de couv’ :

 

« « Monsieur Bradley, j’aimerais vous souhaiter la bienvenue parmi nous à Fabre Frères, au nom de tous nos employés syn­diqués, et de tous les employés tout court, bien entendu. Nous espérons entretenir avec vous une relation des plus fructueuses, même si nous désapprouvons totalement et définitivement la politique expansionniste de Washington. » Delaneau poursuivit pendant quelques bonnes minutes, mais l’esprit de Bradley s’arrêta sur « la politique expansionniste de Washington ». Mais qu’est-ce que le gouvernement des États-Unis avait à voir avec la fabrication de robinets ? »

    Jonathan Bradley, cost-killer, est chargé de dégraisser une petite usine de robinetterie victime de la mondialisation. L’affaire est simple, mais il tombe sur un tas d’os : le code du travail, l’Urssaf, la CGT, la grève et ses piquets, le délégué syndical qui dit toujours non, les salariés peu conciliants… Ted Stanger chasse les vaches sacrées sans complexe dans cette satire qui fera rire et réfléchir, notamment sur la place du « modèle français » dans un monde qui bouge.

Ce que j’en pense :

    Truculent, très réaliste et en même temps, on sent un amour pour ce pays d’adoption de l’auteur. On rit de contradictions purement franco-françaises, et que dire des personnages qui nous font penser à un ami ou un voisin. Ted Stanger aime la france, et il le lui dit si bien.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s