Museum – Véronique Roy

Au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, les sommités scientifiques sont en émoi : une météorite antérieure à la création du système solaire apporterait la preuve de l’origine extraterrestre de la vie. Les vieilles querelles resurgissent.
    L’homme est-il le produit accidentel de l’évolution ou le fruit d’un « dessein intelligent », autrement dit de Dieu ? Le directeur du Muséum sollicite alors le paléontologue et géologue américain Peter Osmond, un athée convaincu, pourfendeur des thèses créationnistes, et l’Italien Marcello Magnani, un astrophysicien dépêché par le Vatican. Mais, dès son arrivée, Peter Osmond découvre le corps affreusement disséqué de la biologiste Anita Elberg.
    Et, pendant sept jours, les meurtres se succèdent…

Le polar à la française, quelques relents de Vargas, pas de héros précis, une police moyenne en tout et un endroit ou je rêve toujours lorsque je m’y promène. Quelques dents ont du grincer car la description des moeurs de la recherche française est très réaliste. Ces mandarins imbus d’eux même, ces courants religieux sous-jacent, un livre que j’ai vraiment aimé et qui m’a détendu après deux polards américains. Quand à la querelle sur le créationisme, j’aurais aimé un peu moins d’objectivité mais cela est une autre histoire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s